AccueilLe blog Pep2Dia®Les signes du diabète chez le chat

Les signes du diabète chez le chat

Les signes du diabète chez le chat

Le diabète est une maladie grave et, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, il ne se produit pas uniquement chez les humains. En effet, votre chat (ou votre chien) peut également être atteint de diabète. Caractérisé par une résistance à l’insuline et par une glycémie sanguine élevée, le diabète est l’une des pathologies les plus courantes que l’on retrouve chez les chats âgés et souffrant de surpoids ou d’obésité. D’ailleurs, cette pathologie est près de trois fois plus fréquente chez les chats que chez les chiens. Pour cette raison, il est indispensable de savoir reconnaitre ses principaux symptômes afin de prescrire un traitement qui permettra à vos chats de vivre normalement sa vie. Mais alors, qu’est-ce que, concrètement, le diabète félin ? Quelle est sa fréquence chez la population féline ? Quels sont les principaux symptômes du diabète félin ? Comment peut-on soigner un chat atteint de diabète ? Pep2dia fait le point.

Qu’est-ce que le diabète félin ?

Le diabète félin ressemble en tout point au diabète dont peut souffrir un être humain : il s’agit d’une incapacité de l’organisme à réguler sa glycémie, soit son taux de glucose présent dans le sang.

En effet, comme chez l’humain, le glucose fait office de principal carburant pour de nombreuses cellules. Sans celui-ci, l’organisme a du mal à fonctionner. En temps normal, chez un chat sain, la glycémie est régulée par l’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Cette hormone a pour mission que le glucose sanguin soit absorbé par les cellules. En d’autres termes, cette hormone régule le taux de glucose dans le sang. L’on parle alors de diabète félin lorsque le pancréas et l’insuline du chat ne remplissent plus leurs missions.

Cette situation mène alors à une situation d’hyperglycémie : c’est lorsque le taux de glucose présent dans le sang est anormalement élevé. Les conséquences d’une hyperglycémie pour l’organisme du félin sont nombreuses et mettent en péril sa santé. En effet, lorsque l’insuline ne remplit plus son rôle, le corps du chat commence à décomposer les cellules graisseuses et protéiques pour les utiliser en tant qu’énergie, tandis que le glucose inutilisé s’accumule dans la circulation sanguine du chat.

Contrairement aux chiens, qui souffrent le plus souvent d’un diabète de type I, les chats souffrent davantage du diabète de type II. Il s’agit alors d’une situation d’insulinorésistance : les cellules du chat développent une résistance à l’insuline. Le pancréas, pour répondre à cette situation, va sécréter davantage d’insuline, ce qui a pour résultat, à terme, de fatiguer le pancréas. Celui-ci est alors dans l’incapacité de remplir sa mission.

On estime aujourd’hui qu’environ 2 % des chats en Europe souffrent de diabète félin. Cependant, ce chiffre est sûrement sous-évalué du fait même que peu de propriétaires reconnaissent les symptômes de cette pathologie.

Les principaux signes et symptômes du diabète félin

Le diabète félin s’accompagne de plusieurs signes et symptômes qu’il est important de repérer. Ceux-ci sont semblables aux symptômes dont souffrent d’autres mammifères, tels que les êtres humains et les chiens.

Des mictions plus fréquentes accompagnées d’une soif importante

Comme chez de nombreux mammifères, l’un des symptômes les plus courants du diabète félin est le désordre de la miction. La miction du chat atteint de diabète sera plus fréquente et plus importante. C’est ce que l’on appelle la polyurie.

Cela est dû par la forte concentration de glucose dans le sang. Devant l’incapacité du pancréas et de l’insuline à réguler la glycémie, les reins tentent d’éliminer l’excès de glucose du corps par l’urine.

La polyurie peut entraîner des pertes d’eau corporelles élevées et entraîner une déshydratation de l’animal.

Cette situation implique également une polydipsie chez le chat, ou, en d’autres termes, une soif excessive. Pour le chat, il s’agit de se réhydrater afin d’éliminer plus rapidement l’excès le glucose présent dans son sang.

Désordre alimentaire, perte et prise de poids

Lorsqu’un chat est diabétique, celui-ci peut être confronté à un désordre de type alimentaire et être sujet à une perte ou à une prise de poids inexpliquée.

En effet, lorsqu’un chat souffre de diabète félin, ses cellules ne peuvent plus absorber le glucose présent dans le sang de manière appropriée. Cela conduit les cellules du chat à puiser leur énergie dans les graisses et les protéines disponibles dans l’organisme pour pallier le manque de glucose. Cela peut conduire à une perte de poids (on observe la fonte des tissus musculaires et de la masse graisseuse du chat), mais également à une augmentation de son appétit chez le chat : c’est ce que l’on nomme la polyphagie. En effet, le chat tente de combler son manque d’énergie par une alimentation plus conséquente.

Lorsque le diabète est installé depuis longtemps chez le chat, celui-ci peut souffrir d’un manque d’appétit, de vomissement et même de léthargie. En effet, sur le long terme, l’hyperglycémie et l’hypoglycémie peuvent causer des nausées chez les chats, entraînant des vomissements, une perte d’appétit et la léthargie.

État de fatigue générale et difficulté à se déplacer

Un diabète félin s’accompagne le plus souvent d’un état de fatigue générale. En effet, les épisodes d’hyperglycémie ont souvent tendance à fatiguer le chat. Celui-ci réduira alors ses activités (sortie, jeux, etc.) et passera la grande majorité de son temps à dormir.

Par ailleurs, le diabète et l’augmentation du taux de glucose dans le sang entraînent une neuropathie des nerfs des pattes arrière du chat. Si ce symptôme n’est pas douloureux pour le chat, cela peut l’empêcher de se déplacer correctement, de sauter et mener à une paralysie de ses membres arrière.

Diagnostic et traitement du diabète félin ?

Bien que certains symptômes puissent laisser penser qu’un chat est atteint d’un diabète, la prise d’un rendez-vous chez un vétérinaire sera indispensable pour confirmer le diagnostic et écarter d’autres maladies.

Celui-ci procède alors à une analyse sanguine et à des analyses d’urines, et ce, pour mesurer et contrôler la glycémie du chat. Le plus souvent, la présence de glucose dans le sang est synonyme de diabète.

Si le diagnostic est confirmé, le vétérinaire sera alors en mesure de proposer un traitement au propriétaire du chat. Le premier réflexe à prendre est de modifier le régime alimentaire du chat afin que celui-ci perde du poids. Et pour cause : l’obésité reste l’un des principaux facteurs de risque du diabète félin. Dans certains cas de figures, et notamment lorsque le diabète est installé depuis longtemps chez le chat, des injections intraveineuses quotidiennes d’insuline peuvent être prescrites. Le traitement est, le plus souvent, bien supporté par le chat.

Le diabète transitoire chez le chat

Avec l’être humain, le chat est l’un des seuls mammifères à pouvoir souffrir d’un diabète dit transitoire. Il s’agit d’une situation proche de celle du prédiabète humain.

Le diabète transitoire félin se caractérise principalement par une glycémie plus élevée que la moyenne. Comme chez l’être humain, le diabète transitoire peut parfaitement être guéri.

Le traitement repose avant tout sur une alimentation ainsi que sur une hygiène de vie saine, parfois accompagné d’injections d’insuline. Cette situation s’explique par le fait qu’il reste encore assez de cellules fonctionnelles dans le pancréas pour fournir de l’insuline au chat.

Cependant, pour que le traitement soit efficace, celui-ci doit être mis en place rapidement. La rémission se produit alors dans les un à quatre mois après la mise en place du traitement. Malheureusement, certains chats rechutent après quelques semaines ou années. Il est alors indispensable de réaliser un suivi régulier de l’alimentation du félin.

Causes et facteurs à risque du diabète félin

Si les causes du diabète félin peuvent être multiples, les recherches scientifiques et les vétérinaires ont réussi à identifier plusieurs facteurs de risques.

Celles-ci concernent principalement l’hygiène de vie du chat, et notamment son alimentation et la quantité d’exercice physique pratiqué par le chat. En effet, une alimentation trop riche en glucides et trop salée est source de diabète chez le chat. Il en est de même lorsque la nourriture ingérée par le chat est trop calorique. De la même manière, un chat en surpoids qui ne pratique que peu d’activité aura davantage tendance à développer un diabète félin.

L’âge est également un facteur de risque : l’on considère en effet qu’un chat âgé de plus de huit ans est davantage disposé à développer du diabète.

Finalement, la race du chat ainsi qu’une certaine prédisposition génétique sont des facteurs à risque chez le félin. L’on sait par exemple que les chats birmans sont davantage exposés au diabète que d’autres races. De la même manière, si l’un des parents d’un chat a ou est sensible au diabète, il est très fortement probable que sa progéniture soit sensible au même problème.

Sources :

https://www.boehringer-ingelheim.us/news/news/4-possible-signs-diabetes-cats

https://catvettucson.com/5-signs-cat-diabetes/

https://pets.webmd.com/cats/guide/feline-diabetes-symptoms-treatments-prevention-diet#1

https://vcahospitals.com/know-your-pet/diabetes-mellitus-in-cats-overview

https://www.bluecross.org.uk/pet-advice/diabetes-in-cats

https://www.vet.cornell.edu/departments-centers-and-institutes/cornell-feline-health-center/health-information/feline-health-topics/feline-diabetes

https://www.memphisveterinaryspecialists.com/site/blog-cordova/2020/06/12/symptoms-diabetes-in-cats

https://www.hillspet.com/cat-care/healthcare/cat-diabetes

https://www.pdsa.org.uk/pet-help-and-advice/pet-health-hub/conditions/diabetes-in-cats

https://www.fregis.com/infos-sante/diabete-sucre-chez-chat/

https://www.passeportsante.net/fr/sante-animale/Fiche.aspx?doc=diabete-chez-chat-faire-mon-chat-diabetique

https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-134-diabete-chat.html

Nos dernières publications

Vous voulez en savoir plus sur des sujets liés au prédiabète ?
Voici nos billets de blog les plus récents !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page