Gérer le stress pour éviter le diabète de type 2

AccueilPrédiabèteStress et glycémie

Le stress est source de nombreux maux dans les comportements humains. L’hygiène de vie pâtit notamment des effets indésirables de ce phénomène métabolique. Le stress engendre le grignotage, la consommation d’alcool, de drogue, les troubles du sommeil, etc.

Moins connue, mais tout aussi dangereuse, la relation étroite entre le stress et le taux de glycémie dans notre organisme. En effet, le stress fait partie des facteurs de risque favorables au développement du diabète de type 2.

Quelles relations entretiennent le stress et le diabète de type 2 ?

Le stress tient plusieurs rôles dans l’aggravation du prédiabète et l’apparition d’un diabète de type 2. Plus exactement, il incarne à la fois un acteur direct et indirect de l’augmentation du taux de glycémie chez une personne prédiabétique.

« 2/3 des diabétiques vivent en zone urbaine »
– www.idf.org : Diabetes facts & figures

Le stress entraîne des pics de glycémie

La manifestation du stress se révèle tout à fait normale. Elle permet à l’organisme de se mobiliser et de réagir convenablement face à une situation d’urgence. Néanmoins, le stress de notre époque se situe à mille lieues de celui de nos origines. Nos pics de glycémie ne s’apparentent quasiment plus à un instinct de survie. En clair, le stress, impacté par la sédentarité et la vie professionnelle, s’apparente plus à un besoin psychologique.

Dans notre organisme, cela se traduit par une glycémie qui augmente, mais que les cellules des muscles et organes n’assimilent pas. En définitive, notre pancréas doit produire plus d’insuline pour stocker le glucose. Un stress chronique favorise donc les pics de glycémie, l’épuisement du pancréas, l’apparition du prédiabète, puis du diabète de type 2.

Lactium® est un allié contre le stress chronique, les problèmes de sommeil, les perturbations dans l’alimentation… qui sont autant de facteurs aggravants pour le développement d’un diabète.

Le stress entraîne d’autres comportements à risques

De plus, le mauvais stress cause des comportements à risques qui peuvent mener au diabète de type 2. Manger en plus grande quantité, consommer des aliments saturés par les sucres et les graisses, le tabagisme, l’alcoolisme, etc. Ces actes entraînent eux-mêmes l’apparition d’autres facteurs : prise de poids, obésité… Le stress incarne le parfait allié pour le diabète de type 2.

Atténuer le stress pour éviter le diabète de type 2

Une personne prédiabétique doit apprendre à gérer son stress pour éviter de contracter un diabète de type 2. Voici quelques conseils pour faire baisser le niveau de stress.

S’adonner à une activité physique régulière

Les bénéfices du sport pour soulager le stress s’attestent largement. Faire 1 h 30 d’exercice physique par semaine aide à canaliser l’adrénaline et libère l’endorphine et la sérotonine, les hormones du bien-être. Plusieurs activités sont idéales pour combattre le stress, mais aussi le diabète de type 2.

  • la marche sportive ;
  • la course à pied ;
  • la natation ;
  • l’équitation.
Pep2Dia® - Stress, sport et glycémie - Interview avec le Pr Martine Duclos

Pratiquer une discipline spirituelle

Certaines disciplines, comme le tai-chi ou le yoga se rangent autant dans les catégories sportives que spirituelles. Le but réside dans le développement de la concentration et le recentrage sur soi. Ainsi, le vide s’installe dans la tête et le stress s’évacue. La pratique de la méditation entre également dans cette classification.

L’art-thérapie, outil pour lutter contre le stress

L’art-thérapie fait partie des nouvelles formes de psychothérapie. L’idée repose sur la considération d’un travail artistique comme un moyen de thérapie pour les patients : en matérialisant son vécu grâce à l’art, on extériorise et réduit son stress.

En pratique, les disciplines art-thérapeutiques regroupent la danse, le théâtre, la peinture ou encore l’écriture.

Privilégier la consommation d’oméga 3 dans l’alimentation

Manger diversifié et équilibré aide, évidemment, à combattre le diabète de type 2, mais aussi le stress. L’incorporation d’une nourriture riche en acides gras essentiels oméga 3 dans l’alimentation atténue le stress. De plus, les oméga 3 contribuent à réduire le mauvais cholestérol, un des facteurs à risques du diabète de type 2. Certaines huiles végétales (lin, colza), les noix et les poissons, comme le saumon, le maquereau ou le hareng fumé en contiennent à foison.

Nos dernières publications

Vous voulez en savoir plus sur des sujets liés au prédiabète ?
Voici nos billets de blog les plus récents !

Coordonnées

51 Avenue F. Lobbedez
CS 60946
62033 Arras Cedex
France
Tel : +33 (0)3 21 23 80 00
Fax : +33 (0)3 21 23 80 01

Retour haut de page