Diabète de type 2 : le rôle de l’alimentation

AccueilPrédiabèteRôle de l’alimentation

Même si le facteur génétique tient un rôle important dans le développement du prédiabète et du diabète, d’autres conditions l’accompagnent. Parmi elles, le mode de vie adopté par l’être humain depuis des décennies favorise l’explosion des cas de diabète.

Le manque d’activité physique, une alimentation trop riche en sucre et en graisse entraînent le surpoids et l’obésité. En corolaire, ces deux facteurs avantagent l’installation du diabète de type 2. C’est pour cela que les médecins préconisent d’agir sur ces habitudes environnementales avec quelques conseils pratiques.

Le diabète de type 2, « la maladie du siècle »

Le diabète se présente comme la maladie non infectieuse qui se répand le plus dans le monde. À ce jour, 460 millions de personnes sont atteintes du diabète. Si l’on garde ce rythme, plus de 700 millions de diabétiques peupleront la planète en 2050. La multiplication des cas survint dans la seconde moitié du XXe siècle et coïncida avec le changement de nos habitudes environnementales. Le phénomène de « malbouffe », c’est-à-dire l’apport d’aliments trop riches en graisse et en sucre, conditionne grandement l’ascension du diabète dans notre société.

« 1 français sur 10 est diabétique »
– ceed-diabete.org : Les chiffres du diabète

L’adoption d’une alimentation équilibrée plutôt que de faire un « régime »

La préoccupation de l’alimentation tient une place majeure dans le traitement d’un diabète de type 2.Longtemps, la médecine a imposé un régime strict aux personnes diabétiques. Mais les études ont prouvé que la mise en œuvre d’un régime privatif ne présentait, à terme, aucun bénéfice sur la santé. Une personne atteinte d’un diabète de type 2 nécessite, au même titre qu’une personne saine, une alimentation équilibrée.

En effet, tous les groupes d’aliments doivent être représentés, lors de chaque repas. Certains principes nutritionnels doivent donc s’acquérir et se privilégier afin d’atténuer le diabète de type 2 dans l’organisme.

L’apport indispensable des nutriments dans l’organisme

Notre corps fonctionne grâce à l’apport journalier de nutriments. Constitués de protides, de lipides et de glucides, ils s’assimilent dans l’organisme en circulant dans le sang. Si tous restent indispensables à notre survie, les deux derniers demandent une surveillance accrue en cas de diabète de type 2.

Les glucides

Les glucides signifient les sucres. Ils se divisent en deux groupes :

  • les glucides simples désignent les sucres naturels (fruits) et les produits transformés à base de sucre (pâtisseries, sodas, dessert, etc.) ;
  • les glucides complexes, qui englobent notamment les féculents, les céréales et les légumineuses.

Les glucides simples passent rapidement dans le sang et se transforment en énergie. Riches en fibres, les glucides complexes restent plus longtemps dans l’organisme et possèdent un index glycémique faible. Privilégier un apport en glucides complexes constitue une priorité pour soigner le diabète de type 2.

Les lipides

Les graisses existent aussi sous plusieurs formes :

  • les acides gras insaturés, d’origine végétale ou présent dans certains poissons gras de type hareng, sardine ou saumon ;
  • les acides gras saturés, d’origine animale (beurre, fromage, viande, œufs).

Les acides gras insaturés contiennent des oméga 3, bons pour prévenir des maladies cardiovasculaires. En revanche, l’autre catégorie favorise le cholestérol, c’est-à-dire un apport de graisse néfaste pour les artères.

Les protides

Les protéines n’influent pas sur la glycémie. En fait, ils peuvent même favoriser la gestion du diabète de type 2, par leur effet coupe faim, par exemple.

Les consommer donne un effet de satiété sur l’organisme. Cela aide à contrôler l’appétit, diminuer le grignotage entre les repas et éventuellement perdre du poids.

La pyramide alimentaire

Manger un repas équilibré

Une personne atteinte de diabète de type 2 doit, comme tout le monde, s’assurer de consommer des aliments variés, de manière équilibrée. Manger lentement, prendre le temps de bien mastiquer s’avère également indispensable. Tous les groupes d’aliments doivent s’inclure dans chacun des trois repas de la journée. Néanmoins, un diabétique doit apprendre à privilégier les aliments en fonction de leur indice glycémique. Voici la description d’un repas équilibré :

  • une crudité (fruit ou légume) ;
  • une portion de viande, poisson, œuf ;
  • une portion de féculents ;
  • une portion de légumes cuits ;
  • un produit laitier (animal ou végétal) ;
  • une portion de matière grasse riche en oméga 3 (huile, oléagineux) ;
  • de l’eau.

* www.foodinaction.com : La Pyramide Alimentaire 2020: plus équilibrée et plus durable

Nos dernières publications

Vous voulez en savoir plus sur des sujets liés au prédiabète ?
Voici nos billets de blog les plus récents !

Coordonnées

51 Avenue F. Lobbedez
CS 60946
62033 Arras Cedex
France
Tel : +33 (0)3 21 23 80 00
Fax : +33 (0)3 21 23 80 01

Retour haut de page